Rechercher
  • Julien Encaoua

Spécificité et sensibilité d'un test

Spécificité et sensibilité d'un test

Vous rencontrez ces termes dans de nombreux tests mais finalement qu'est ce que c'est exactement?


Nous vous recommandons l'excellent article disponible ici https://www.em-consulte.com/rmr/article/144227

duquel nous avons tirés nombre d'informations/citations. Il a pour avantage de rendre des notions complexes assez explicites!


La sensibilité d'un test (Se):

"La sensibilité d'un test est déterminée sur une population de patients dont on sait qu'elle est porteuse de la maladie M parce qu'elle a subi un test de référence. Elle est définie par la proportion ( %) de patients qui ont la maladie recherchée et dont le test est positif, en d'autres termes par la proportion de patients malades de la maladie M que le test détecte correctement (vrais positifs). Par opposition, la proportion de patients porteurs de la maladie M que le test n'a pas identifiés sont des résultats faussement négatifs."

[MR. Nendaz, A. Perrier - Revue des Maladies Respiratoires Vol 21, N° 2 - avril 2004 pp. 390-393; Doi : RMR-04-2004-21-2-0761-8425-101019-ART22 Sensibilité, spécificité, valeur prédictive positive et valeur prédictive négative d'un test diagnostique]


La Spécificité d'un test (Sp):

"La spécificité d'un test est déterminée sur une population de patients dont on sait qu'elle n'est pas porteuse de la maladie M parce qu'elle a subi un test de référence. Elle est définie par la proportion ( %) de patients qui n'ont pas la maladie recherchée et dont le test est négatif, en d'autres termes par la proportion de patients non malades de la maladie M que le test détermine correctement (vrais négatifs). Par opposition, la proportion de patients non porteurs de la maladie M chez qui le test est positif sont des résultats faussement positifs."

[MR. Nendaz, A. Perrier - Revue des Maladies Respiratoires Vol 21, N° 2 - avril 2004 pp. 390-393; Doi : RMR-04-2004-21-2-0761-8425-101019-ART22 Sensibilité, spécificité, valeur prédictive positive et valeur prédictive négative d'un test diagnostique]


Pour aller plus loin


Valeur prédictive positive (VPP)

"La probabilité d'avoir la maladie M en cas de test positif s'appelle la valeur prédictive positive (VPP) d'un test. Elle est donnée par le rapport des vrais positifs sur l'ensemble des tests positifs. Pour le dosage du PNB, sur 870 tests positifs, seuls 650 sont des vrais positifs, soit 75 %. Un patient dont le test est positif aura donc en réalité une probabilité de 75 % d'avoir réellement une insuffisance cardiaque. Cette valeur est la probabilité post-test (ou a posteriori) d'avoir la maladie recherchée si le test est positif, une notion qui sera revue avec le théorème de Bayes ."

[MR. Nendaz, A. Perrier - Revue des Maladies Respiratoires Vol 21, N° 2 - avril 2004 pp. 390-393; Doi : RMR-04-2004-21-2-0761-8425-101019-ART22 Sensibilité, spécificité, valeur prédictive positive et valeur prédictive négative d'un test diagnostique]


Valeur prédictive négative (VPN)

"La probabilité de ne pas souffrir de la maladie M en cas de test négatif s'appelle la valeur prédictive négative (VPN) d'un test. Elle est donnée par le rapport des vrais négatifs sur l'ensemble des tests négatifs. Pour le dosage du PNB, sur 668 tests négatifs, 596 sont des vrais négatifs, soit un rapport de 89 %. Un patient dont le test est négatif aura donc en réalité 89 % de chance de ne pas souffrir d'insuffisance cardiaque. Par déduction, il aura donc 11 % de risque de souffrir tout de même d'insuffisance cardiaque malgré un test négatif. Cette dernière valeur est la probabilité post-test (ou a posteriori) d'avoir la maladie recherchée si le test est négatif, une notion qui sera également revue avec le théorème de Bayes."

[MR. Nendaz, A. Perrier - Revue des Maladies Respiratoires Vol 21, N° 2 - avril 2004 pp. 390-393; Doi : RMR-04-2004-21-2-0761-8425-101019-ART22 Sensibilité, spécificité, valeur prédictive positive et valeur prédictive négative d'un test diagnostique]


La valeur de p

À elle seule, elle pourrait faire l'objet d'une formation entière, nous n'entrerons pas dans le détail ici. Pour vous donner une idée, "la valeur de p" est utilisée afin de comparer le résultat d'un essai/étude/test avec l’hypothèse nulle émise au départ.

En pratique est considérée comme "valable/acceptable"  une valeur de p inférieur ou égale a 0,05.

p inférieur  ou égale à 0,01 : très forte présomption contre l'hypothèse nulle

p supérieur à 0,01 et inférieur ou égale à 0,05 : forte présomption contre l'hypothèse nulle

p supérieur à 0,05 et inférieur ou égale à 0,1: faible présomption contre l'hypothèse nulle

p supérieur à 0,1 : pas de présomption contre l'hypothèse nulle

Nous vous conseillons l'article suivant: https://www.em-consulte.com/rmr/article/143553

52 vues