Rechercher
  • laety92

Ostéoarthrite du genou : effets de la marche en pente associée à la kinésithérapie

Parisa Sedaghatnezhad, Mohsen Shams, Noureddin Karimi & Leila Rahnama (2019): Uphill treadmill walking plus physical therapy versus physical therapy alone in the management of individuals with knee osteoarthritis: a randomized clinical trial, Disability and Rehabilitation, DOI: 10.1080/09638288.2019.1703146


Auteur : Laëtitia Rachel Sellem

Formatrice INFMP: www.infmp.fr



Introduction

L'ostéoarthrite (OA) est une pathologie articulaire progressive de l'ensemble de la structure articulaire causant des douleurs, raideurs et une impotence fonctionnelle.

Les atteintes retrouvées sont :

  • détérioration du cartilage articulaire

  • remodelage subchondral

  • ostéophyte

Les articulations les plus touchées sont le genou, la hanche, la colonne vertébrale, les mains et les pieds. La prévalence d'OA du genou symptomatique est de 7%, et radiographique de 19%. Son traitement conservateur consiste à améliorer le mode de vie, à apporter des aides techniques, un traitement antidouleur et de corticostéroïdes.

On retrouve chez ces patients une perte de flexibilité et des contractures des muscles de la loge postérieure de la jambe (ischio-jambiers, gastrocnémiens et soléaire). Lors de la flexion du genou, cela va provoquer une augmentation des forces de compressions articulaires par augmentation de l'angle quadricipital et du moment de la flexion du genou. Des exercices d'étirements sont ainsi recommandés afin d'améliorer la flexibilité de ces muscles. On peut réaliser ces étirements lors d'un exercice de marche en pente sur tapis de course.

Cette étude va s'intéresser à ses effets combinés à la kinésithérapie comparativement à un traitement kinésithérapique seul.


Matériel et méthodes

Cette étude est randomisée et inclue 30 patients atteints d'OA du genou. Les deux groupes (contrôle et d'intervention) ont chacun bénéficié de 10 séances de kinésithérapie (5/semaines pendant 2 semaines) : 6 minutes d'ultrasons, 20 minutes de TENS et renforcement musculaire. Le groupe d'intervention a également réalisé en plus de chaque séance une marche de 30 minutes (15 min pré et post-session) à un angle de de pente et une vitesse de 1,1m/s sur tapis de course.

Les signes mesurés l'ont été avant et après étude, puis 20 jours après l'étude. Ces signes sont :

  • La douleur : EVA

  • Les amplitudes articulaires : goniométrie

  • La longueur du pas : mesurée sur 15 pas

  • La vitesse de marche : test des 10 mètres


Résultats et discussion

On retrouve chez les patients ayant effectué de la marche en pente associé à de la kinésithérapie une diminution des douleurs, une amélioration des amplitudes articulaires, de la longueur du pas ainsi que de la vitesse de marche. Sa supériorité comparativement à des séances de kinésithérapie seules est dans l'amélioration de la longueur du pas et de la vitesse de marche, ainsi qu'une amélioration persistante de la longueur du pas, de la vitesse de marche ainsi que des amplitudes articulaires actives et passives.

La pratique de la marche en pente associée à la kinésithérapie a donc tout son intérêt chez les patients atteints d'OA du genou.
0 vue