Rechercher
  • Julien Encaoua

Injection approche latérale VS approche postérieure dans les syndromes du conflit sous acromial.

Cette étude publié le 02/08/2019 est un essai clinique randomisé qui compare les effets des injections réalisées par approche latérale avec les injections réalisées par approche postérieure dans le traitement des patients présentant un conflit sous acromial de l'épaule.


Auteurs: Ogbeivor C1, Bandaru S2, Milton C2.



Méthode:

L'échantillon comprenait 80 adultes âgés de 18 ans et plus, atteints du syndrome du conflit sous-acromial.


Groupe 1 (groupe d'intervention):

Le groupe 1 a reçu une seule injection sous-acromiale, à l'aide d'une aiguille de calibre 21, de 40 mg / ml d'acétonide de triamcinolone (Kenalog) et de 4 ml de lignocaïne à 1% par voie latérale.

Groupe 2 (groupe témoin):

Le groupe 2 a reçu un traitement identique, à l'exception du fait que l'injection a été réalisée par voie postérieure.


Les mesures des résultats étaient la douleur mesurée à l’aide d’un score de 0 à 10 sur l’échelle numérique de la douleur et du score SPADI (indice de douleur et d’invalidité de l’épaule) à 8 et 12 semaines de suivi.


Résultats:

1- Une différence modérée mais statistiquement et cliniquement significative dans l'amélioration de la douleur diurne (modification moyenne du score) s'est produite en faveur du groupe latéral (moyenne = 4,0) par rapport au groupe postérieur (moyenne = 2,0) entre les semaines 0 et 8.

2- Cependant, il n'y avait pas de différences statistiquement significatives entre les groupes en termes de douleur nocturne, de fonction de l'épaule et de scores SPADI.

3- Il y avait une différence statistiquement et cliniquement significative (p = 0,001) dans les deux groupes pour tous les résultats cliniques entre les semaines 0 à 8 et entre les semaines 0 et 12.

Conclusions:

Les résultats de l'étude ne semble pas indiquer de différence d'effets selon l'approche de l'injection sur les douleurs à 12 semaines. La douleur et le rapport douleur/invalidé ont diminué de manière significatives pour les deux groupes à 12 semaines.

Article complet sur https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/31373430

Julien ENCAOUA - Kiné A Kiné - Revue Scientifique de Kinésithérapie

32 vues