Rechercher
  • Julien Encaoua

Effet de la physiothérapie sur la charge du pied et les lombalgies pendant la grossesse.


Une étude intéressante qui demande à être réalisée sur un échantillon plus important mais qui ouvre d’intéressantes perspectives.


AUTEURS: Poděbradská R, Šarmírová M, Janura M, Elfmark M, Procházka M.

TYPE D'ETUDE: Randomized controlled trial

DATE: 2019

TITRE ORIGINAL: The effect of physiotherapy intervention on the load of the foot and low back pain in pregnancy


TITRE: Effet de la physiothérapie sur la charge du pied et les lombalgies pendant la grossesse


OBJECTIF: Les femmes enceintes courent un risque élevé de changements fonctionnels et structurels du système de mouvement. Les problèmes courants sont la perte de la hauteur de la voûte plantaire et les lombalgies qui peuvent avoir une forte influence sur la diminution de la qualité de vie. BUT DE L'ETUDE: Le but de l'étude était d'évaluer l'effet de l'intervention de physiothérapie pour prévenir et traiter les changements dans la structure du pied ainsi que les lombalgies pendant la grossesse. CONCEPTION: étude d'intervention parallèle. CADRE: Département de sages-femmes, Faculté des sciences de la santé, Université Palacký Olomouc. MÉTHODES: Douze femmes enceintes en bonne santé ont été réparties au hasard entre les groupes expérimental et témoin. Les femmes du groupe expérimental ont effectué des exercices quotidiens visant la voûte plantaire. Le McGill Pain Questionnaire et le Pregnancy Mobility Index ont été utilisés pour mesurer le niveau de douleur et son impact sur la qualité de vie. L'indice de posture du pied, le test de chute naviculaire, l'indice de Chippaux smirák ( dispo ici: https://www.researchgate.net/figure/Chippaux-Smirak-index-adapted-from-Forriol-and-Pascual-6_fig1_799718) et un podoscope ont été utilisés pour évaluer la charge et l'anthropométrie du pied. Les données ont été recueillies au début du premier et du deuxième trimestre et au troisième trimestre de la grossesse. RÉSULTATS: Des différences statistiquement significatives entre la ligne de base et la post-intervention ont été trouvées uniquement dans le groupe témoin. Le score de douleur obtenu à partir de l'échelle visuelle analogique ainsi que le score de l'indice de mobilité durant la grossesse ont augmenté de manière significative (p = 0,04, p = 0,03 resp.). Les résultats de l'indice de posture du pied ont augmenté de manière significative à la fois sur le membre inférieur droit (p = 0,04) et gauche (p = 0,04). L'index deChippauxsmirák a augmenté de manière significative sur le membre inférieur droit (p = 0,03). CONCLUSIONS: L'intervention a empêché ou réduit les changements dans la structure du pied et les lombalgies. Cette intervention peut être recommandée en prévention primaire ou secondaire pour augmenter la qualité de vie des femmes enceintes.

Traduction : Julien ENCAOUA - Kinésithérapeute

Article entier disponible sur PMID 31948255 [indexé pour MEDLINE]

24 vues