Rechercher
  • Baptiste Abderrahmane

Évaluation du taux de blessure chez les crossfiteurs

Revue Kiné à Kiné

Auteur: Baptiste Abderrahmane. Masseur- kinésithérapeute

Formateur pour l'INFMP

www.infmp.fr

Titre original: « Evaluation du taux de blessures chez les pratiquants de CrossFit en France » Gile M et al.



Depuis qu’il est devenu à la mode, j’ai vu un bon nombre de personnes autour de moi débuter le CrossFit. Après une petite analyse du travail effectué pendant les séances d’entrainement, le concept m’a semblé intéressant, mais il me semblait que ce sport allait être pourvoyeur de nombreuses blessures de par sa philosophie. C’est pour cette raison que je m’intéresse à cette étude récente de Gile M et al « Evaluation du taux de blessures chez les pratiquants de CrossFit en France » et observer si mes craintes étaient réelles. Un questionnaire très complet fut envoyé à certains Crossfiters tirés au sort. Au total les auteurs ont récupéré 664 questionnaires.

Les questionnaires portaient sur :


  • La description physique.

  • La fréquence de la pratique du CrossFit.

  • Les blessures liées à la pratique du CrossFit.

  • Les sports pratiqués avant le CrossFit et les blessures en découlant.

  • Le mode de vie (alcool, tabac…)

  • Les modifications ressenties depuis la pratique du CrossFit.


Après traitement des questionnaires, ils ont retrouvé un taux de blessure de 2,3/1000 h d’entrainement. Ce taux de blessure augmente lors de la pratique de la compétition. Les localisations les plus fréquentes sont : le rachis (32 %), l’épaule (25 %) et la jambe (7 %). La nature des blessures les plus fréquentes est :

  • la contracture musculaire (27 %),

  • les tendinopathies (26 %),

  • les lésions musculaires de stade 2 et plus selon la classification de Durey et Rodineau (12 %)

Selon les auteurs, ce résultat de 2,3 blessures pour 1000 heures d’entrainement est raisonnable par rapport à d’autres sports. Tout d’abord, regardons une étude similaire de 2012 qui trouve un taux de blessure égal à 3,1 pour 1000 heures d’entrainement Hak PT « The nature and prevalence of injury during CrossFit training ». Ekstrand dans son étude «epidemiology of muscle injury in professional football» après une étude de 8 ans sur 2299 joueurs trouve un taux de blessure de 1,37 pour 1000 heures à l’entrainement et 8,7 pour 1000 heures en match. Les auteurs mettent en lumière quelque pistes simples pour faire baisser ce taux de blessure. D’après leur questionnaire il existe un manque d’hydratation ou d’échauffement. Il pourrait être mis en place un suivi de la charge grâce aux marqueurs subjectifs psychologiques, car 42 % des CrossFiters se sentaient « fatigués » juste avant de se blesser.

Le gros point noir de cette étude est le fait que les auteurs n’ont pas demandé aux athlètes si leurs pathologies avaient été confirmées par des médecins. Chacun pouvant finalement mettre ce que bon lui semblait. Il semble donc que le CrossFit apporte comme les autres sports son lot de blessures. Il faudrait certainement attendre une nouvelle étude épidémiologique contrôlée par des médecins pour confirmer les diagnostics. Pour ma part, il me semble que très peu de pratiquants CrossFiter font de la compétition. Finalement si on compare les chiffres de l’entrainement, on retrouve un taux de blessure plus faible chez les footballeurs que chez les CrossFiters.


0 vue