Rechercher
  • Julien Encaoua

Étude clinique prospective sur la thérapie par ondes de choc extracorporelles associée au PRP.

Mis à jour : févr. 19


AUTEURS: Su W, et al. Zhongguo Xiu Fu Chong Jian Wai Ke Za Zhi.


TYPE D'ETUDE: Randomized controlled trial


DATE: 2019.


TITRE ORIGINAL: Prospective clinical study on extracorporeal shock wave therapy combined with platelet-rich plasma injection for knee osteoarthritis


TITRE: Étude clinique prospective sur la thérapie par ondes de choc extracorporelles associée à une injection de plasma riche en plaquettes (PRP) pour l'arthrose du genou.


Objectif: étudier l'efficacité de la thérapie par ondes de choc extracorporelles combinée à l'injection de plasma riche en plaquettes (PRP) dans le traitement de l'arthrose du genou (KOA) par une étude clinique prospective.


Méthodes: Entre juin 2015 et juin 2018, 180 patients atteints de KOA (knee osteo arthritis= gonarthrose) répondaient aux critères d'inclusion ont été inclus dans l'étude et répartis au hasard dans le groupe A (n = 60), le groupe B (n = 60) et le groupe C (n = 60). Les patients ont été traités par:

Groupe A: injection intra-articulaire de PRP autologue,

Groupe B: thérapie par ondes de choc extracorporelles,

Groupe C: thérapie par ondes de choc extracorporelles associée à une injection intra-articulaire de PRP autologues ,


une fois par semaine sur 5 semaines.

Il n'y avait pas de différence significative dans l'âge, le sexe, la durée de la maladie, le côté de KOA et le classement de Kellgren-Lawrence entre les groupes (P> 0,05). La douleur et la fonction de l'articulation du genou ont été évaluées par le score de l'échelle visuelle analogique (EVA), le score de Lequesne Index, le score de Western Ontario et McMaster Universities Osteoarthritis (WOMAC) et l'activité de l'articulation du genou avant le traitement et à 1, 3 et 5 semaines après le premier traitement.


Résultats: Il y avait des différences significatives dans le score EVA, le score de Lequesne Index, le score WOMAC et l'activité articulaire du genou entre le pré et le post-traitement dans tous les groupes (P <0,05). Le score EVA, le score de Lequesne et le score WOMAC diminuaient progressivement avec la prolongation du temps de traitement (P <0,05); mais il n'y avait pas de différence significative dans l'activité de l'articulation du genou dans le temps (P> 0,05). Il n'y avait pas de différence significative dans le score EVA, le score de Lequesne Index, le score WOMAC et l'activité articulaire du genou entre les groupes avant le traitement (P> 0,05).

Les scores du groupe C étaient supérieurs aux groupes A et B (P <0,05) à différents moments après le traitement; tandis que les activités articulaires du genou de 3 groupes étaient similaires (P> 0,05).


Conclusion: La thérapie par ondes de choc extracorporelles combinée à l'injection de PRP peut soulager la douleur en synergie pour le KOA.


TRADUCTEUR: JULIEN ENCAOUA

0 vue